appareil de beauté pour femme

Qui l’eut cru ? À l’heure où les enseignes d’esthétiques et les entreprises de petit électroménager, spécialisées en hygiène et bien-être, rivalisent d’imagination pour venir à bout du poil, ce dernier revient en force. En effet, de plus en plus de personnes ont décidé de se passer des appareils de beauté et autres techniques d’épilation pour le laisser pousser. Phénomène de mode ? Évolution des mœurs ? Zoom sur la tendance de cette rentrée.

Les différents confinements comme déclic ?

Durant les différents confinements liés à l’épidémie de Covid 19, nos habitudes ont changé. Contraints de rester chez nous durant des semaines, notre vie sociale en a pris un coup et avec elle notre manière de consommer. Si certaines et certains ont profité de cette période d’isolement pour ne plus se laver les cheveux pendant plusieurs jours (voire plusieurs semaines), pour faire une “cure de sébum”, d’autres ont décidé que cette période tombait pile poil pour ranger au placard leurs appareils de beauté ou autres cires dépilatoires. Après tout, il est assez rare de montrer ses gambettes lors d’une réunion sur Zoom (enfin, normalement…), donc qu’importe si celles-ci sont plus poilues qu’à l’accoutumée.

Une étude sur l’épilation pas du tout… “rasoir” !

Une étude Ifop* menée fin 2020/début 2021 a fait ressortir que : 

  • Une femme sur six s’épile les poils des aisselles, du maillot ou des jambes beaucoup moins régulièrement qu’avant le premier confinement (c’est à dire en mars 2020/mai 2020)
  • 81% des femmes se sont épilées les aisselles dans les 3 derniers mois (1er trimestre 2020), contre 91% il y a huit ans
  • Huit femmes sur dix affirment avoir eu recours à l’épilation sur les jambes durant les derniers mois, soit une baisse de 12 points par rapport à 2013
  • 75% des femmes sondées affirment s’être épilées le maillot récemment, contre 85% en 2013

Et les hommes dans tout cela ? Eux aussi ont été interrogés et les chiffres ont parlé :

  • A peine un homme sur dix s’épile au moins une fois par semaine les aisselles : 10%, contre 45% des femmes
  • Idem, 1 homme sur 10 s’épile le maillot (11%, contre 28% des femmes).

Les poils, si disgracieux que ça ?

Si les tendances évoluent, les poils continuent quand même de souffrir d’une mauvaise image. Être poilu chez un homme, c’est viril (n’est-ce pas, Chewbacca ?), mais chez une femme cela reste encore perçu comme inesthétique, voire pas du tout féminin. Les militantes féministes ont donc décidé de monter au créneau, revendiquant les aisselles non épilées et qu’il était grand temps de remettre en question les standards de beauté.

Cependant, malgré ces prises de position, beaucoup de femmes estiment se sentir beaucoup plus séduisantes quand elles sont épilées. Pas de panique donc, les fabricants de rasoirs électriques, épilateurs à lumière pulsée et cires chaudes ont encore de belles années devant eux !

Et si vous décidez de vous offrir un rasoir dernier cri qui garantit une épilation rapide et sans douleur, n’oubliez pas l’assurance pour votre matériel électronique ! Les plus performants valent une certaine somme donc mieux vaut anticiper d’éventuelles réparations plus onéreuses que l’appareil en lui-même !

Chez Parachut, on vous garantie une assurance pour vos appareils de beauté électroniques au poil… et qui ne vous mettra pas de mauvais poil si vous cassez, perdez ou vous faites voler votre équipement de beauté 

*Étude Ifop pour Charles.co réalisée par questionnaire auto-administré auprès d’un échantillon de 2 027 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine »

Team Parachut
À propos de l'auteur :

Team Parachut

Expert(e)s en assurance affinitaire, Parachut est la première assurance de biens et équipements du quotidien.
Votre appréciation
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Mots clés

Vous souhaitez être au courant des dernières actualités de Parachut ?